Catherine Bedez est professeur de Formation musicale - Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers

Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers

TEMPO

le bimestriel

& TEMPO +

son complément web

Accueil > Portraits & Interviews > A la rencontre des professeurs > Catherine Bedez est professeur de Formation musicale

Catherine Bedez est professeur de Formation musicale

Au conservatoire depuis 1991 (25 ans). Elle a, depuis toutes ces années, eu de nombreux élèves qui, pour certains, sont devenus musiciens professionnels ou enseignent désormais au conservatoire. Comme beaucoup d’autres professeurs, sa vie musicale se poursuit également en dehors du conservatoire de Gennevilliers.

publié le dimanche 3 juillet 2016

Catherine Bedez nous raconte son parcours

Débuts, premiers souvenirs musicaux et parcours :

Issue d’une famille mélomane, c’est de la discothèque familiale que proviennent ses premiers souvenirs musicaux. Catherine Bedez y découvre notamment les Concertos pour mandoline de Vivaldi, la 9ème Symphonie de Beethoven, le chanteur Serge Regiani ou encore le sirtaki. Elle manifeste aussi très tôt un grand intérêt pour la chanson française qui deviendra plus tard l’une de ses préoccupations musicales principales. Elle se souvient également avoir assisté avec ses parents au Festival de musique classique de St Lizier (Ariège) durant lequel se sont produits, entre autres, la chanteuse Barbara Hendricks et la pianiste Brigitte Engerer.

Catherine Bedez débute la musique à 11 ans par l’apprentissage du piano au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris. Elle y suit également des cours de Solfège et de Déchiffrage. Quelques années plus tard, elle y obtient un 1er Prix de Solfège et un 1er Accessit en piano (niveau Supérieur). Dans le même temps, elle apprend aussi à jouer de la guitare en autodidacte, puis, rentre au CNR de Rueil où elle décroche une Médaille d’or en Formation musicale. Par la suite, Catherine Bedez poursuit des études en musicologie à l’Université de Paris-Sorbonne dont elle sortira avec une Licence.

En parallèle, elle envisage de se consacrer à la pédagogie de la Formation musicale. Sa vocation est née avec Alina Piecowska, professeur au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris, qui abordait alors les choses différemment en partant, notamment, du répertoire classique (par exemple, la musique de piano de Chopin) pour les dictées…
En 1990, Catherine Bedez obtient son DE de Formation musicale et se perfectionne en piano classique avec Alan Ball ainsi qu’en Jazz et en Harmonie au clavier avec Jean-Michel Dalmasso.

A la même période, Catherine Bedez fréquente « Le Studio des Variétés » où elle rencontre et accompagne de nombreux chanteurs et plus particulièrement Valérie Mischler avec laquelle elle continue toujours de collaborer. Dans un premier temps, elles se produisent en récital piano-voix sur des chansons de Bernard Dimey. Et depuis huit ans, elles se consacrent à la création d’un répertoire original de chansons composées par Catherine Bedez sur des textes de Valérie Mischler. Elles ont aussi sorti plusieurs CD dont V. Mischler chante B. Dimey ; Pourquoi ? et Méli-mélo de bluettes sur canapé. Actuellement, Catherine Bedez se consacre essentiellement
à son activité de composition.

Catherine Bedez a d’abord enseigné la Formation musicale à l’Ecole de musique de Vanves, au conservatoire du 19ème arrondissement de Paris puis au conservatoire de Gennevilliers. Elle a ensuite fait le choix de s’investir à plein temps à Gennevilliers « à cause de l’ambiance exceptionnelle de ce conservatoire liée à la personnalité bienveillante de son directeur Bernard Cavanna ».

Son idée de la pédagogie

Ses cours s’adressent aux élèves allant des niveaux 1C1 (Initiation) à fin de 2nd cycle.

Ses objectifs : Donner aux élèves des bases techniques solides afin de les rendre autonomes face à une partition. Cela consiste aussi à former leur oreille et à développer leur goût du chant tout en leur apportant une connaissance des œuvres d’un répertoire varié.

Les éléments travaillés en Formation musicale sont multiples (rythmiques, mélodiques, harmoniques…). Catherine Bedez se donne pour mission de les transmettre en essayant d’entretenir la curiosité des élèves. Elle utilise dans ses cours aussi bien des œuvres de J. Brahms, F. Schubert, W.A. Mozart, B. Bartok… que Barbara, A. Piazzolla ou C. Nougaro. Mais elle est persuadée de l’importance du travail de découverte à mener avec les élèves autour du répertoire classique, ce vers quoi ils n’iraient pas « seuls » naturellement.

Tout dépend aussi de l’âge des élèves. Pour les plus jeunes, elle veille à faire de courtes séquences variées et utilise parfois les « musiques actuelles » car les élèves sont demandeurs.

Catherine Bedez axe beaucoup ses cours sur le chant (vocalises, déchiffrage…) et essaie d’entretenir tout au long de l’année un répertoire « chanté » basé sur des thèmes symphoniques, d’opéras, de musiques de films ou sur des chansons.

De plus, depuis l’année dernière, l’instrument est intégré au cours, une fois tous les quinze jours, dès la 4ème année. Le but est de créer un lien bien réel entre la Formation musicale et la pratique instrumentale.

Voici les œuvres, les compositeurs et les artistes de références qui ont
marqué Catherine Bedez :

Les œuvres : Etudes pour piano Op.10 & 25 de F. Chopin ; Quatuor pour la fin du temps de O. Messiaen ; Nuits de I. Xenakis ; le 2ème mouvement du Quintette à cordes D956 en Ut Majeur et Le Voyage d’hiver D911 de F. Schubert ; Musica ricercata de G. Ligeti ; Oblivion de A. Piazzolla ;
Youkali de K. Weill (chanté par Isa Lagarde) ; Concerto pour violon de B. Cavanna ; Concerto pour violon « à la mémoire d’un ange » de A. Berg ; Le Sacre du Printemps de I. Stravinski…

Les interprètes : Les pianistes Martha Argerich, Glenn Gould, Murray Perahia, Arturo Benedetti Michelangeli…, mais aussi la violoniste Ginette Neveu, la soprano Maria Callas…

Et en vrac : Serge Gainsbourg ; Jacques Brel ; Barbara ; Juliette ; Jean Guidoni ; Alain Leprest ; Michael Jackson…

Ses « coups de cœur » du moment :

Côté littérature : Rien où poser sa tête de Françoise Frenkel ; l’Œuvre de Joyce Carol Oates.

Côté cinéma  : La Loi du marché de Stéphane Brizé.

Côté musique : le CD Concertos italiens : Alexandre Tharaud joue Bach Actualités et évènements à ne pas manquer L’exposition « Paul Klee : l’ironie à l’œuvre » jusqu’au 1er août 2016 au Centre Pompidou à Paris.

APAC – Juin 2016 / Par Florence Olaya Cannon

Documents supplémentaires

2009-2018 Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers