Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers

TEMPO

le bimestriel

& TEMPO +

son complément web

Accueil > Portraits & Interviews > A la rencontre des professeurs > Claire Talibart Professeure de percussions au Conservatoire

Claire Talibart Professeure de percussions au Conservatoire

publié le samedi 21 juin 2014

Claire Talibart est professeure de percussions au conservatoire depuis 2009

Ses débuts et premiers souvenirs musicaux :

Issue d’une famille très mélomane, Claire Talibart débute le piano à 6 ans et, par curiosité, la percussion à 14 ans. C’est à cet âge qu’elle a su qu’elle consacrerait sa vie à la musique. Son premier souvenir musical provient de la discothèque familiale, il s’agit des « Sonates, pour piano » de Beethoven interprétées par Y. Nat qu’elle écoutait alors qu’elle n’avait que 7 ans.
C’est après avoir entendu son professeur Sylvio Gualda, pionnier du répertoire pour percussion solo en musique contemporaine, interpréter « Psappha » de I. Xenakis lors d’un concert à Aix-en-Provence que sa vocation de percussionniste s’est imposée.
Sa solide formation de pianiste, acquise notamment aux côtés d’Hortense Cartier-Bresson, lui permet d’affirmer qu’elle « a tout appris de la littérature pianistique ».

Son idée de la pédagogie :

Elle doit « éveiller l’appétence et susciter la curiosité musicale de l’élève », mais aussi « participer au développement de la créativité ». La pédagogie doit ainsi « s’adapter à chacun dans ses différences ». Selon Claire Talibart, un professeur est un « guide » qui transmet son expérience et les outils techniques adaptés à chaque élève. Il doit donc permettre de « s’approprier ces outils, de devenir soi et autonome ». Son maître-mot : la générosité. En effet, « le paradoxe du pédagogue est de vivre son ego tout en étant généreux et empathique vis-à-vis de l’autre ». Claire Talibart souligne également l’importance, en tant que professeure et musicienne, de se produire régulièrement en public et ainsi de participer à la vie musicale. Claire Talibart consacre aussi une part importante de son enseignement à la musique d’ensemble, car « le faire ensemble et l’écoute collective sont fondamentaux ». En résumé : « un cours, c’est 50% de l’élève et 50% du professeur. Chacun étant acteur à sa manière ».

Voici les œuvres, compositeurs et artistes de références chers au cœur de Claire Talibart :

Les « Variations Goldberg » de J.S. BACH interprétées par G. Gould ; les « 4 Saisons » de Vivaldi par Il Giardino Armonico ; le « Requiem » de Mozart ; « La Mer » de Debussy par C. Munch ; la « 5ème Symphonie » de Mahler par L. Bernstein ; « Le Sacre du Printemps » de Stravinski par E.P. Salonen ; les « Métamorphoses » de R.Strauss ; « Amériques » de Varèse ; les œuvres pour piano préparé de J.Cage ; le « Requiem » de Ligeti ; « Messe pour le temps présent » de P. Henry ; « Enumérations » de G. Aperghis ; le « Concerto pour violon » de Cavanna.
Et en vrac :
« The Mooch » de D. Ellington ; Art Blakey ; Max Roach ; Atahualpa Yupanqui ; Edith Piaf ; J. Baez ; C. Nougaro ; Barbara ; Simon Goubert ; J.P. Drouet ; Sylvio Gualda ; Daniel Champolini ; A. Minvielle ; B. Lubat ; Les Percussions de Strasbourg ; le Quatuor Hélios ; J. Rebotier ; A. Piazzolla ; la musique tzigane…

Ses « inavouables » musicaux :

Claire Talibart aime beaucoup la musique des bals populaires des années 50, le musette et les danses de l’époque.

Ses « coups de cœur » du moment (musique, livre, cinéma…) :

Côté littérature : « La Bâtarde »(1964) de Violette Leduc.
Côté cinéma : les films du réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche.

Actualités et évènements à ne pas manquer :

« Kagel Circus » par l’Ensemble 2e2m sous la direction de P. Roullier au Théâtre du Châtelet le 4 mai 2014.

« Palermo Palermo » de Pina Bausch par la compagnie Tanztheater Wuppertal au Théâtre de la Ville du 21 juin au 5 juillet 2014.

Reprise de « L’Histoire du soldat » d’I. Stravinski par l’Ensemble TM+ en novembre 2014 à Sartrouville.

Enregistrement fin 2014 du « Concerto en Ré-gina, pour violon et percussions » de B. Cavanna avec Noémie Schindler et Claire Talibart.

Interview de Florence Olaya Cannon
Administratrice de l’APAC

Documents supplémentaires

2009-2018 Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers