Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers

TEMPO

le bimestriel

& TEMPO +

son complément web

Accueil > Portraits & Interviews > A la rencontre des professeurs > Julien Chevalier est professeur de guitare électrique

Julien Chevalier est professeur de guitare électrique

Il enseigne encore un peu la guitare classique à quelques élèves qui essaient souvent le versant électrique de l’instrument. Sa spécificité demeure cependant la guitare électrique à laquelle il consacrera d’ailleurs de plus en plus son enseignement, en raison notamment du développement du département des Musiques actuelles. Son instrument de prédilection est la célèbre Fender Stratocaster.

publié le mardi 26 avril 2016

Julien Chevalier nous raconte son parcours.

Débuts, premiers souvenirs musicaux et parcours :

« Né en 1980. J’ai débuté la guitare électrique à 13 ans dans ma chambre, à Châlons-en- Champagne, ma ville natale. Au départ, en grande partie autodidacte, je démarre principalement en jouant à l’oreille, en relevant les riffs de Metallica à l’aide de mon radiocassette. Internet, tel qu’on le connait aujourd’hui, n’existait pas encore dans les années 90...
Je suis néanmoins aiguillé par quelques leçons particulières d’un étudiant. Par la suite, je fréquente des cours collectifs de blues-rock en MJC. Stevie Ray Vaughan, Jimi Hendrix et Robben Ford sont alors mes références. Puis, j’intègre une école associative afin de commencer l’étude de la guitare jazz. Je suis alors obnubilé par l’improvisation à la guitare.

En 2000, j’intègre en tant qu’élève le conservatoire de Gennevilliers, tout en suivant un cursus de Licence de musicologie à l’Université de Paris IV. En arrivant au conservatoire, je débute la guitare classique à 20 ans avec Philippe Bonnaud et poursuis l’étude des répertoires blues, rock et jazz avec Richard Filipe. Fasciné par la diversité des styles de guitare, la polyvalence sur mon instrument devient ma principale préoccupation. L’étude de la guitare classique me permettant d’acquérir une bonne technique de base, je peux ainsi en parallèle me consacrer avec plus d’aisance à l’exploration stylistique du blues, du rock, du jazz et du folk.

Par ailleurs, je profite alors pleinement de l’offre de formation et de l’éclectisme du conservatoire de Gennevilliers en suivant des cours théoriques : Formation musicale (avec Catherine Bedez et Christophe Roger), Analyse et Culture musicale (avec Cécile Gilly) et Harmonie (avec Didier Louis). D’autre part, l’apprentissage des bases du piano avec Dominique Droz me sera d’une aide précieuse notamment pour mes études de musicologie et la fréquentation de l’atelier Tango de Juan José Mosalini me fera découvrir un répertoire qui m’était jusqu’alors inconnu. Enfin, quelques années plus tard, l’enseignement du célèbre Pierre Marie Bonafos me permet d’approfondir l’improvisation jazz. Ces années d’étudiant sont également parsemées de divers projets musicaux et diverses collaborations autour des musiques actuelles.

Merci à tous , chers professeurs et collègues !!

C’est lors d’un événement tragique que j’intègre en 2005 le corps enseignant du conservatoire. Richard Filipe - mon ancien professeur de guitare électrique alors atteint d’une terrible maladie qui l’emportera après des années de souffrances - me demande de le remplacer pendant son congé. C’est dans cette circonstance sinistre que j’ai débuté l’enseignement. J’ai ainsi poursuivis son projet de développement d’une classe de guitare électrique dont il était l’instigateur. Commence alors une curieuse période de plusieurs années où je bénéficie d’un statut particulier au conservatoire. Je suis à la fois professeur et élève (poursuivant mon cursus de guitare classique avec Philippe Bonnaud).

De 2008 à 2012, j’étudie encore quelques années la guitare classique au conservatoire de La Courneuve avec Pierre Antoine. Son approche de l’instrument et sa vision musicale ont été d’une grande influence sur moi et m’inspirerons beaucoup pédagogiquement.
Dans le même temps, je décide de reprendre mes études universitaire en Master afin d’explorer la musicologie jazz sous la direction de Laurent Cugny.

Enfin, l’ambiance décontractée et conviviale renommée de notre conservatoire a été aussi l’occasion de rencontrer de remarquables musiciens et de participer à de formidables aventures humaines et musicales. Le Big band de Pierre Marie Bonafos, les séances d’enregistrement des musiques de films composées par Philippe Miller, les concerts avec le bandonéoniste Jean-Baptiste Henry, les spectacles sur l’Histoire du Rock avec Gaël Chosson et Guillaume Trouvé organisés par Dominique Meyran… »

Son idée de la pédagogie de la guitare électrique

« J’essaie d’adopter une pédagogie ludique, surtout lorsque je m’adresse aux plus jeunes. Je m’adapte au niveau et à la personnalité de chaque élève.

Malgré quelques classiques incontournables, j’utilise au maximum des musiques « actuelles » (tubes du moment ou morceaux représentatifs de ce qu’attendent les élèves de leur instrument) comme matériau pédagogique quand c’est possible. J’interroge beaucoup mes élèves sur leurs goûts et je transcris les morceaux qu’ils écoutent afin de les leur faire travailler, quand ils sont au niveau de les jouer.

J’oscille beaucoup entre les situations individuelles et collectives. Jouer en groupe est primordial pour l’apprentissage de la guitare électrique et souvent très enthousiasmant. Mais pour que cela fonctionne à plusieurs, il est fondamental d’avoir de bonnes bases musicales (surtout rythmiques). Cette aptitude s’acquiert à l’issu d’un travail individuel sérieux… Il faut être patient…

Malgré tout, l’apprentissage passe inévitablement par une certaine « austérité », une rigueur, de la régularité et un investissement personnel. Un travail ? Un plaisir quotidien plutôt ! Il faut persévérer et réussir à garder l’enthousiasme du début !

Pour les plus avancés, j’essaie de les accompagner dans leurs projets quand ils en ont et j’espère que le nouveau pôle de Musiques actuelles de conservatoire sera également un lieu de rencontres pour que naissent de futurs projets artistiques créatifs à l’initiative des élèves ! »

Voici les artistes de références qui ont marqué Julien Chevalier :

Les compositeurs : J.S. Bach, G. Malher, M.M. Ponce, T. Takemitsu…

Les guitaristes :
Julian Bream, Manuel Barrueco, Lightnin’ Hopkins, Danny Gatton, Johnny Hiland, Bob Dylan, Jimi Hendrix, Stevie Ray Vaughan, Popa Chubby, John McLaughlin, Pat Metheny, Django Reinhardt, Biréli Lagrène, Tal Farlow, Johnny Smith, George Benson, Mike Stern, Wayne Krantz, Joe Satriani…

Les groupes de rock : Metallica, Guns N’ Roses, U2, Phoenix, Lilly Wood & the Prick….

Et en vrac : le chanteur Roy Orbison, le pianiste Keith Jarrett…

Ses « coups de cœur » du moment (musique, livre, cinéma…)

Côté littérature : Life de Keith Richards,
Le Tour du monde en 80 jours de Jules Verne,
Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley

Côté cinéma : Un homme idéal de Yann Gozlan,
Imitation Game de Morten Tyldum
mais aussi les réalisateurs tels que : A. Hitchcock, P. Almodovar, S. Kubrick, M. Scorsese, D. Lynch, X. Dolan, C. Nolan, A.G. Iñarritu, C. Klapisch…

Côté musique : Bruno Mars, London Grammar, Amy Winehouse, Arctic Monkeys, The Black
Keys, MGMT…

Actualités et événements à ne pas manquer

Elliott Murphy & Band au New Morning le 26 mars 2016
Marcus Miller à l’Olympia les 5 et 6 avril 2016
Biréli Lagrène / A. Farao / G. Willis / Lenny White Quartet au New Morning le 21 avril 2016

Quelques dates pour retrouver Julien Chevalier en concert :

Les 20 et 21 mai 2016 à l’Auditorium du conservatoire : Septet « French Tango Connexion » de J.B. Henry et J. Blondel + invités

Documents supplémentaires

2009-2018 Association des Parents et Amis du Conservatoire de Gennevilliers